Divagations en tout genre

La peur est une chose normale. Seule la lacheté est dangereuse.

- UW1
Universal War One de Denis Barjam, Le voyageur imprudent de Barjavel

Prendre sa machine à explorer le temps pour aller voir ailleurs ce qui se passe, c'est bien sympa. Mais ce qui fait vraiment frétiller la machine à scénar des auteurs, réalisateurs et autre créateurs, c'est quand où le voyage temporel est la clé du scénario. Pour résumer sommairement, le cas où un voyage dans le temps est au choix la cause du problème ou le moyen de solutionner le problème rencontré par les protagonistes (ou les deux tant qu'à faire allons-y de bon cœur). Et c'est en général le moment où on commence à s'amuser.


En effet dans une histoire de voyage temporel on a général une situation initiale correspondant à une ligne temporelle qu'on pourra qualifier de temporalité de référence. C'est en général celle que le/les protagonistes connaissent et celle que le lecteur (ou spectateur enfin vous avez compris on est en mode multi-support ici je vais pas détailler à chaque fois) connait lorsqu'il entre dans l'histoire. Le voyage temporel va permettre en fonction des situations soit de modifier la ligne temporelle en question soit d'apporter un éclairage nouveau sur les événements qui s'y produisent, et en cela c'est une source de twist et de révélations fracassantes pratiquement inépuisable.

ligne-temporelle

Cela pose cependant un certain nombre de problèmes d'ordre structurels et notamment le risque de voir se créer des paradoxes temporels. Ce problème est parfaitement illustré par le fameux paradoxe du grand-père, en hommage à une nouvelle de René Barjavel de 1944, Le voyageur imprudent, qui fut l'un des premiers à le mettre en scène :

Dans cette histoire un voyageur retourne dans le passé et tue accidentellement un homme qui s'avère être son grand-père, avant que celui-ci n'ai pu avoir d'enfant. Il a ce faisant modifié le pêcher : dans cette nouvelle temporalité, son grand-père n'a pas de descendant et il n'est jamais né. Comme il n'a jamais existé, il n'a en toute logique jamais eu la possibilité de remonter dans le temps, et n'a donc jamais eu l'occasion de le tuer. Ce dernier a donc pu vivre sa vie tranquillement, avoir des enfants dont son petit fils qui retournera dans le passé pour le tuer... Et ainsi de suite.


On distingue un certain nombre d'approches pour solutionner le problème des paradoxes temporels.

La bande-dessinée UW1 est un exemple assez interessant puisque les conséquences des paradoxes temporels est un des enjeux de l'histoire, et qu'elle choisit pour son histoire un point de vue peu couramment adopté.


J'en profite pour faire une petite pause d'avertissement. Je ne vais pas spoiler l'intrigue mais je vais quand même révéler quelques éléments clés du fonctionnement de cet univers, qu'il peut-être sympa de découvrir dans la B.D. Je ne saurais que trop vous encourager à enfiler vos chaussure, courir à la fnac la plus proche acheter les six exemplaires (ou à la librairie la plus proche, pour les provinciaux. Ou le marché, je ne sais trop où on acquiert des livres dans ces pays) (remarquez vous pouvez aussi allez à la bibliothèque sinon), les ramenez chez vous, les lire avec un bon thé chaud, vous émerveiller et revenir à cet article. Allez allez on vous attend. C'est bon? Ok alors reprenons.


Pour résumer UW1 se passe dans un futur proche où la technologie a assez évolué pour permettre les voyages spatiaux au sein du système solaire. Certaines planètes et satellites ont d'ailleurs été colonisés et sont dirigés par les entreprises qui y ont investi.

On suit quand à nous les aventures de l'escadrille Purgatory, un petit détachement de l'armée où on relègue les personnes à problème en attendant qu'elles passent en procès ou simplement parce qu’on ne peut plus rien en faire et qu'elles sont reloues. Stationné dans l'espace entre Saturne et Jupiter avec le reste du régiment, les membres de la troupe voit un jour apparaitre au milieu de l'espace un grand mur noir, insondable, qui leur cache leur reste de l'univers...


UW1 est une vraie merveille en terme de scénario, c'est magnifique tellement c'est écrit avec soin et maestria (merci à Tam et David qui me l'ont fait découvrir à l'époque où on était tous parisiens). Pour commencer les persos sont tous bien différents et extrêmement intéressants chacun à leur façon, avec des caractères et des manières de réagir bien distinctes. Chaque tome nous distille une petite dose de flash back sur un des personnages nous permettant d'une part de mieux le comprendre mais également de mieux comprendre l'histoire en cours dans la B.D. Et les voyages dans le temps, ah, les voyages dans le temps! Voila quelqu'un qui a réfléchi à son sujet avant d'écrire et ça se voit. Dans cet univers le voyage temporel répond à des règles simples mais très précises auxquelles les personnages seront soumis tout au long de leur aventure. Rien que la façon de les exposer est extrêmement intelligente : toute la première partie de l'histoire repose sur un arc scénaristique précis qui va nous permettre sur une petite échelle de comprendre extrêmement clairement et simplement les règles et les enjeux du voyage temporel dans ce monde, afin de nous permettre d'entrer dans la deuxième partie de l'histoire où les enjeux et les rebondissements seront plus importants et plus compliqués mais que l'on pourra facilement saisir de par la première expérience qu'on en a eu.


Bref je vais pas m'étaler d'avantage pour vous dire tout le bien que je pense de cette B.D. (mais allez la lire maintenant sans déconner), mais elle est encore plus intéressante pour un point précis (spoil again attention les enfants je vous aurait prévenu). C'est en effet une des rares histoires qui prend parti de considérer qu'il n'y a et qu'il ne peut y avoir qu'une seule et unique ligne temporelle. En résumé, et comme c'est énoncé dans la b.d., tout le cours des événements est le résultat de tous les voyages temporel qui ont été et qui seront fait.

UW1 UW1

Et accessoirement, c'est super beau, histoire de ne pas s'arrêter en si bon chemin

Impossible de changer le passé : si vous y retournez toutes vos actions contribueront en fait à construire le présent tel qu'il est maintenant. Il n'y a qu'une seule ligne temporelle et elle est immuable.

ligne-temporelle-uw1

C'est évidemment un postulat assez difficile à gérer, et il vaut mieux savoir ce qu'on fait pour éviter les incohérences.

A l'échelle de la bande dessiné cela fonctionne bien, car les auteurs ont réfléchi à leur histoire sur beaucoup de niveaux. Il semble même qu'ils y aient suffisamment réfléchi pour prévoir des suite, la parution de Universal War Two ayant commencé récemment.

Ça signifie en l’occurrence qu'ils ont prévu toute la suite du scénario et la manière dont les voyages temporels future vont influer le passé et le présent racontés dans l'histoire. Donc que potentiellement on voit des événements dans l'histoire qui sont en fait la conséquence de voyages qui seront fait dans plusieurs tomes voir dans un autre cycle! C'est plutôt brillant et tout le monde n'est pas capable de gérer à ce niveau de scénarisation.

On peut évidemment se demander si à grande échelle un tel univers est possible : selon ce postulat, les paradoxes temporels sont impossibles, aucune action inconsidérée d'un voyageur temporel ne peut provoquer d'incohérence. Pire même : que l'histoire actuelle est le fruit de tous les voyages temporels futurs. Donc aucun des futurs voyageurs temporels n'a jamais provoqué (eu la possibilité) de provoquer des incohérences, ce qui est plutôt optimiste. Les auteurs régule d'ailleurs cette règle en imposant certaines contraintes à l'utilisation du voyage dans le temps dans leur histoire, ce qui rend plus crédible le fait que l'univers ne soit pas complètement parti en couille. Il est assez intéressant aussi de voir l'univers futur qu'ils évoquent (spoooooooils) où le voyage dans le temps est devenu un élément courant de la civilisation. S'il n'est pas autorisé ou en tout cas courant d'aller en deçà d'une certaine date, les voyages se font librement au sein d'une civilisation qui les maitrise, ce qui donne par exemple des cours auxquels peuvent assister des étudiants de toutes les générations futures. Une fois encore je ne sais pas si le concept tiendrait la route à grande échelle, mais ça marche plutôt pas mal dans la cadre plus réduit de cette civilisation et les possibilités qu'il laisse entrevoir donne le vertige!

UW1 est un des rares récits à ma connaissance à adopter le principe de la ligne temporelle fixe et à le maitriser assez brillamment par ailleurs, et c'est une excellente introduction aux voyages temporels et aux dilemmes qu'ils peuvent poser. De plus le voyage temporel et son fonctionnement est vraiment au centre de l'histoire, les auteurs expliquent donc bien les concepts et les règles qui y sont liés, l'histoire fait donc bien travailler l'imagination et permet de comprendre un certain nombres de principes.


Cependant l’intérêt quand on pratique le voyage temporel c'est souvent de pouvoir le changer (ou le cas échéant, le réparer), c'est pourquoi la plupart des auteurs préfèrent utiliser des lignes temporelles un peu plus souples!

Par Neko le 14/06/2015 à 18:34 - 1 commentaires

    Partagez cet article !