Divagations en tout genre

Vivre est dangereux. La seule façon d'être en sécurité, c'est d'être mort.

- Le Fou

J'entame une petite série d'article sur les romans de Robin Hobb aujourd'hui. Ces articles (qui ont pour but d'être courts), vont traiter de différents aspects de son oeuvre, et seront normalement doublés par des threads Twitter (si moderne).

La version twitter pour ceux qui préfèrent!

Pour commencer, une présentation rapide de l'auteuresse et de son oeuvre : Robin Hobb est une écrivaine de fantasy née en 1952 aux états-unis. Robin Hobb est son nom de plume, sans doute choisi pour son coté non-genré (il peut être plus difficile de se faire éditer en tant que femme, notamment dans le milieu de la fantasy. De plus les acheteurs peuvent avoir tendance à moins acheter un livre s'il a été écrit par une femme. C'est également la raison pour laquelle J. K. Rowling ne signe qu'avec l'initiale de son prénom).

Elle a écrit un certain nombre de nouvelles et de roman, mais est principalement connue pour sa série de l'Assassin Royal, et des autres séries se déroulant dans le même univers. Dans l'ordre :


L'assassin Royal (première partie) (The Farseer Trilogy en vo). Fitz est un enfant batard du prince de la lignée des Loinvoyant, formé pour devenir assassin royal, c'est à dire un assassin au service exclusif du roi, accomplissant dans l'ombre ses manoeuvres politiques les plus délicates. Fitz grandit et évolue dans cet univers, tentant de trouver sa place et se découvrant également une certaine maitrise de la magie. Mais les intrigues sont rudes à la cour, et il se voit bien vite confronté aux plans de ceux qui sont bien determinés à nuire au roi et au prince héritier qu'il a juré de protéger.

Les aventuriers de la mer : On suit les habitants de la ville marchande de Terrilville, qui naviguent sur de magnifiques bateaux vivants, avec lesquels ils peuvent communiquer. La famille d'Altea en particulier vient de voir sa propre nef s'éveiller à la vie. Mais celle-ci doit faire face au drame de la mort de son père, et au risque de perdre ce qui représente la richesse familiale. Dans le même temps, les mers deviennent de plus en plus agitées, et habitées par de gigantesques serpents de mer, dont les objectifs restent peu clairs...

L'assassin Royal (deuxième partie) (The Tawny Man) : bien des années ont passé depuis les évenements de l'Assassin Royal. Fitz s'est retiré du monde et vit en ermite. Mais le retour de son vieil ami, le Fou, ainsi qu'un appel au secours de la famille royale a qui il a juré fidélité vont l'obliger à sortir de sa retraite.

Les cités des anciens : C'est un peu difficile de donner un résumé sans spoiler dans les grands largeur les trois séries précédentes. Sachez qu'on revient aux alentours de Terrilville, mais qu'on suit en grande partie de nouveaux personnages. On voit les conséquences des évenements des aventuriers de la mer, et on en apprend d'avantage sur les fameux Anciens. Il y a des persos cools et des gens gays.

Le fou et l'assassin, quand l'éditeur se décide enfin à suivre l'ordre et les titres d'origine. Encore bien des années ont passé et cette fois Fitz est nettement plus heureux, en plus le royaume des Loinvoyant parait beaucoup plus stables et en sécurité qu'avant, on pourrait croire que tout va bien. Mais il existe une communauté, celle-même qui a causé du mal au Fou par le passé, qui ne voit pas d'un très bon oeil cette nouvelle prospérité et s'attelle joyeusement à mettre le bordel.

Vous l'aurez compris, pour le coté Assassin Royal, on suit principalement les aventures de Fitz. Pour le coté Terrilville, les points de vue sont multiples dans chaque série, et les personnages changent régulièrement.

Au début les deux cotés n'ont presque aucun contact, au point qu'on se doute difficilement qu'il s'agit du même univers, et petit à petit les evenements d'une série vont se mettre à impacter les autres de plus en plus fortement. Sans compter que les personnages, principaux comme secondaires, continuent leurs parcours au fil des histoires et font régulierement des caméos dans les autres séries. (Niveau cross-over, Marvel tu peux gentiment te rhabiller). Pour les gens qui adorent les univers complexes, les caméos, les clins d'oeils, les liens tacites entre plusieurs histoires et les révélations que tu ne peux deviner que si tu as lu quinze fois le bouquin avec une trentaine de fiches persos à coté de toi et un listing précis des évenements, juste pour pouvoir dire à un moment HHHH en fait c'est untel qui a fait telle action et personne ne le sait mon dieu le twist => les robin hobb c'est du caviar.


Elle a aussi écrit d'autres séries interessantes, notamment celles du Soldat Chaman, mais c'est sur ces 5 là que je vais me concentrer pour les articles suivant. Le premier parlera de la représentation féminine et de l'importance d'avoir des livres écrits par des auteurs femmes. Car oui j'ai eu droit récemment à un "Ah Robin Hobb c'est une femme" ? Oui c'en est une, et, spoiler alert : ça n'a rien d'anondin et ça a toute son importance dans sa façon d'écrire un univers et de repréenter les femmes.

Par Neko le 28/03/2018 à 19:42 - Laisser un commentaire

    Partagez cet article !