Divagations en tout genre

When a door closes, a window opens... Or, something like that

- Max Caufield


























Grace à ma douce moitié j'ai donc passé les vacances à jouer à Life Is Strange, et comme c'est un super jeu, je vous fais de ce pas un petit compte-rendu.

Life Is Strange

C'est quoi ce jeu

Life Is Strange est un jeu narratif à choix/conséquence, comme l'explique le résumé sur Steam. En vrai il y a surement un nom plus précis pour ce type de jeux mais je ne l'ai pas trouvé parce que voilà j'imagine que dans le monde du jeux vidéo pour scénariser des histoires tristes ou désigner de beaux décors y a du monde mais dès lors qu'il s'agit de nommer un nouveau genre y a plus personne. Pour être plus précis les jeux de ce style sont un peu un dérivé des points & click de notre jeunesse (beaucoup de nouveaux concepts aujourd'hui, et on est qu'au premier paragraphe de l'article je sens qu'on va bien s'amuser avec ce nouveau post de quinze pages), c'est à dire des jeux où notre personnage doit interagir de différentes façon de avec le décor pour faire avancer l'histoire.

Basiquement ce n'était pas vraiment associé à des jeux forcément très sérieux.

Life Is Strange
Comme Day of the Tentacles par exemple, qui est peut-être bien le meilleur jeu du monde. Ici, votre personnage utilise une version revisitée du drapeau des États-Unis afin de présenter sa momie à un concours de beauté d'humains, dans un monde où les tentacules ont pris le pouvoir et asservi l'humanité. Voilà.

Mais on doit à ce genre plusieurs excellents jeux qui ont marqué l'historie du jeu vidéo (tous les jeux Lucas Art, par exemple).

Depuis peu ce style a un peu évolué pour inclure une nouvelle variante : maintenant en fonction des choix que vous faites, le jeu va avancer différemment et au final vous n'aurez pas exactement la même fin en fonction des choix que vous aurez faits.

Il y a eu récemment pas mal de fameux exemples de ce type de jeux comme Beyond Two Souls, Wolf Among Us ou Walking dead, et donc, Life Is Stange.

De quoi ça parle

Dans Life Is Strange, on incarne Max, une jeune fille rêvant de devenir photographe, qui vient de retourner dans la ville de son enfance, Arcadia Bay, pour y suivre un fameux cursus de photographie dispensé par l'académie locale. Suite à divers incidents, elle comprend qu'elle a la capacité de revenir dans le temps et de modifier les évènements qui viennent de se produire. Parallèlement, elle réalise que des choses étranges se produisent dans la ville...

Je n'en dis pas plus car comme vous vous en doutez, le scénario a une grande importance dans ce type de jeu et c'est plus agréable d'avancer sans savoir ce qui nous attend. Perso je n'avais en commençant qu'une très vague idée de ce qui allait se passer (d'autant que c'est la première fois que je joue vraiment à un jeu de ce style) et ça m'a permis de m'immerger beaucoup plus dans l'histoire.

Comment qu'on joue à ce jeu de fifou

Le gameplay de ce type de jeu est assez particulier et demande patience et curiosité, puisque pour avancer au mieux dans l'histoire il faut interagir avec un maximum d'éléments du décor et discuter avec le plus de gens possible. L'histoire de Life Is Strange apporte une petite subtilité supplémentaire grâce au pouvoir de Max : si les conséquences d'une de vos actions ne vous plaisent pas, vous pouvez tout simplement revenir en arrière et agir différemment, voir même tester tous les choix existants avant de vous décider. Bien sur dans ce genre de jeu, c'est le scénario et les relations qu'on établit avec les personnages qui sont importantes, il ne demande pas donc une grande dextérité (j'ai réussi à y jouer au pad sur le pc portable donc à priori, c'est gérable même pour des joueurs vraiment non confirmés).

De temps en temps on a droit à des phases de jeux un peu différentes avec des défis à relever, on vous demandera d'utiliser votre pouvoir pour résoudre des énigmes ou trouver des objets. Il y a également certaines phases un peu plus "plate-forme" où il faut avancer sur un parcours en essayant de rester caché d'ennemis mobiles, bref assez d'éléments pour varier un peu le jeu et garder votre intérêt éveillé sans pour autant mettre trop d'obstacles à votre progression. J'aime bien la façon dont on peut interagir avec les objets, assez intuitive, de même que les commandes pour remonter le temps. Vous pouvez durant presque tout le jeu vous en sortir en utilisant uniquement la souris et les flèches du clavier, et si vous galérez un peu le jeu s'arrange pour vous guider. En bref, il est très accessible même aux joueurs débutants ou peu habitués.

Pour ce qui est des joueurs confirmés l’intérêt de ce style de jeu réside plutôt dans l'ambiance et l'histoire. Là dessus je m'y connais moins et je peux difficilement comparer aux autres jeux de ce genre, mais je peux quand même vous donner mes impressions (rapport que j'aime bien raconter ma vie)

Life Is Strange

L'ambiance

Life Is Strange se passe dans un petite ville des US en bord de mer, Arcadia Bay, entourée par des forêts. Une bonne partie de l'action se passe à l'académie Blackwell et dans les dortoirs, là où Max suit ses études, mais on se ballade aussi dans plusieurs parties de la ville. L'ambiance est assez bien rendue pour qu'on se rende compte de la vie à Arcadia Bay, des problèmes des habitants, de ce qui y est important ou pas à leur yeux. On est également amené à interagir avec un certain nombre de personnages, à commencer par Chloé, votre meilleur amie retrouvée, vos camarades de classe ou divers occupants de l'académie, ou même certains habitants de la ville. Life Is Strange vous fait découvrir ces lieux et ces gens petit à petit, au fur et à mesure de l'évolution de l'histoire, de façon à vous laisser vous imprégner de l'ambiance et à apprendre à les connaitre et vous y attacher. Je n'ai pas l'habitude d'être particulièrement sensible ou émotive, encore moins pour des personnages de jeux vidéo, pourtant je me suis surprise à m'inquiéter pour certains d'entre eux ou à être réellement triste quand il leur arrivait des ennuis (euphémisme, quand tu nous tiens). Encore maintenant je me surprends à y repenser et à me demander comment j'aurais pu les aider pour tel ou tel point, ou comment ils auraient évolués si le jeu avait continué. Même les personnages les moins sympathiques sont complexes et on est amenés à en apprendre plus sur eux et à les voir différemment au fil de l'histoire. A priori l'ambiance est donc plutôt réussie et immersive. Le jeu nous demande à plusieurs reprises de faire des choix vraiment difficiles ou qui ont de lourdes conséquences. Avoir entre les mains le destin des personnages et voir toutes les tuiles qui leur tombent dessus oblige donc à s'impliquer émotionnellement et à mieux rentrer dans le jeu.

Par ailleurs, l'histoire vous demande également de résoudre les événements mystérieux qui surviennent à Arcadia Bay, et l'histoire mêle donc à des problèmes plus humains et relationnels une véritable enquête et un crime à résoudre, avec recherche d'indices, résolution d’énigme et multiples twists finaux. (Donc pas d'inquiétude, même si vous n'avez pour les gens et leur problème qu'une patience très limitée, vous ne vous ennuierez pas quand même).

Enfin il est assez facile de s'immerger dans Life Is Strange car on y trouve un environnement plutot moderne et réaliste. Il y a plein de clin d’œil à des éléments de pop cultures et des pratiques assez récentes, pleins d'éléments qui permettent d'associer le quotidien des personnages avec les nôtres, ce qui est plutôt sympa et rafraichissant.

Représentation, diversité, Chloé et Max

Pour finir, l'impact du jeu vient aussi du fait qu'il ne se prive pas de faire passer quelques messages sur un certain nombre de sujets, de façon plus oui moins subtile mais souvent percutante, et ça peut pas faire de mal. Si le jeu n'est pas au top sur le nombre de personnages de couleur (à peu près aucun parmi les personnages principaux...), il propose au moins un très grand nombre de personnages féminins tous variés et très bien écrits. Des caractères différents, identifiables, chacun avec sa propre histoire, ses propres intrigues et sa propre façon de réagir aux événements. Encore mieux, des personnages avec des physiques et des morphologies différentes, que ce soit des filles ou de mecs, et ça fait plutôt du bien.

Ensuite le jeu envoie un certain nombre de message sur des thèmes comme la corruption, la pauvreté (ou en tout cas les difficultés financières des classes les moins aisées), le harcèlement scolaire ou encore la place des handicapés et les difficultés financières qui y sont liés. Life Is Strange pousse le joueur à réfléchir à un certain nombre de sujets, parfois de façon subtile, parfois pas DU TOUT (trauma inside), mais c'est aussi cette ambiance qui va apporter de sa richesse au jeu et permettre d'impliquer le joueur émotionnellement. C'est aussi ce qui permet de se dire au final que le jeu nous a apporté quelque chose, et qu'on sort au moins un petit peu changé.

Et puis il y a la relation entre Max et Chloé, auquel le jeu consacre beaucoup de temps est qui est bien faite, délicate, complexe et que l'on voit se construire petit à petit, sur laquelle on peut influer même. Je pense qu'elle justifie bien le jeu déjà par elle-même, (et ce n'est pas les fandoms sur internet qui vont me contredire).

Au final

J'ai passé une quinzaine d'heures sur Life Is Strange, d'abord en galérant un peu (n'ayant jamais joué à ce type de jeu, j'ai eu un peu de mal à comprendre ce qu'on attendait de moi et ce que je devais prendre comme décision), ensuite compulsivement (nuit blanche mon amie). Ce n'est pas un jeu qui ménage le joueur émotionnellement et j'ai passé quelques moments difficiles. Il y a plusieurs fois où j'ai du choisir entre la réponse qui paraissait morale et ce qu'on me disait mon coeur et mon affection pour les personnages, voir entre plusieurs choix douloureux. Certaines de mes actions ont eu des conséquences graves dans le jeu et ça ne laisse pas indifférent. Au final Life Is Strange m'a emmené à me questionner sur moi-même et sur ma façon de voir certaines choses, à réfléchir à certains problèmes auxquels je n'avais pas trop pensé jusque là, et m'a appris à me connaitre un peu mieux. Il n'y a que la toute fin qui m'a laissé un peu perplexe, mais j'en parlerai plus longuement dans un prochain article qui s'attachera à l'aspect "voyages dans le temps" (et qui spoilera comme un gros bourrin). De toute façon, ça ne gâche en rien tout le reste du jeu.

C'était parfois difficile, mais j'ai passé un très bon moment et en fait j'ai envie de recommencer une partie pour voir si je peux amener les choses à être différentes. A priori, c'est plutôt bon signe sur la qualité du jeu! Je vous le recommande donc bien chaudement <3

Life Is Strange

Par Neko le 24/01/2016 à 22:07 - 1 commentaires

    Partagez cet article !