Divagations en tout genre

Green is not your color!

Felicia - Priscilla, queen of the desert

Une petite annonce artistique pour vous annoncer que cette année je participe aux 23h de la bd!

Mais qu'est-ce que c'est encore qu'elle nous fait, vous vous demandez?

Bon alors déjà je vous met cette belle affiche :

23h


Et là vous vous dites ça parle soit de dessin soit de lapin c'est un peu bizarre, ou peut-être faut dessiner des lapins c'est le mystère.

Alors pour les bestiaux je sais pas, mais en vrai c'est un défi qui demande aux participants de dessiner 24 pages de BD (couverture et page de fin comprises) en 23h, soit de 13h le samedi à 13h le dimanche. Euh meuf, que vous me dites, dans une journée jusqu'à nouvel ordre y a 24h alors essaie pas de nous embrouiller. Eh oui mais c'est là qu'est la feinte, parceque ça se passe pendant le changement d'heure du coup hop, tu penses que t'es peinard il te reste plein de temps dans la vie alors que en fait non, on est déjà une heure plus tard.

Bref, je vais tenter l'aventure, en compagnie de pleins de gens bien qui plus est à savoir mes potes Jun, Pauline et Aurélie, que cliquez sur leurs noms et allez voir leur site de personnes de talents vous serez gentils.

Neko et ses amies arriveront-elles à dessiner toutes ses planches de bd sans sombrer dans la folie et le stress? Supporteront-elles la pression sans se mettre à bruler des carnets à dessins innocents en sacrifice aux esprits de la bd? Tomberont-elles de fatigue à 23h, sans défense et prêtes à se faire dévorer par Maya-le-chat-de-leur-hôte? La réponse à tous ces mystères dès ce weekend (peut-être) (ou plus tard genre après que j'ai dormi pendant douze heures)

Edit :

J'ai pas trop de cerveau alors j'oublie le principal ! Voici mon profil si vous voulez aller vérifier que je bosse bien : Maddyneko

Par Neko le 25/03/2016 à 13:29 - 2 commentaires

    Partagez cet article !

Holy Macharoni!

- Robin

Tout le monde connaît Batman, le sombre justicier agissant dans les rues de Gotham City, luttant contre des génies du crime tous plus fous les uns que les autres. Série de DC Comics, les créateurs se sont succédés pour donner un passé fort tumultueux à Bruce Wayne, mais peu connaissent le passé des autres héros qui gravitent dans le même univers. Robin est sans doute celui dont on se souvient le plus, mais saviez-vous qu'il existe aussi une Batwoman ? Etonnamment classe, lesbienne, avec un costume à faire pâlir d'envie la chauve-souris la plus sombre, elle a eu aussi droit à de nombreuses séries, spin-offs, et reprises.

Et puis il y a Batgirl. De son vrai nom Barbara Gordon fille du commissaire Gordon rien que ça, on assiste à son apparition aux côtés de Batman dans la vieille série, mais aussi dans le très controversé film Batman & Robin. Batgirl a aussi droit à de nombreuses histoires et si vous trouvez que l'histoire de Batman était déjà bien sombre et triste, attendez de lire celle de Batgirl. Encore jeune, elle a été poignardée dans le dos par le Joker lui-même pour finir en fauteuil roulant. Si ça c'est pas du traumatisme... mais il en faut plus à Barbara Gordon pour se laisser abattre, et la voit rapidement relever la tête, prendre le nom d'Oracle et devenir la hackeuse attitrée de Batman, l'aidant dans toutes ses missions. Batgirl a donc tout pour plaire, aussi bien au niveau de son personnage que du comics.

Backgirl is bat (and back)

Depuis quelques années aussi bien chez Marvel que chez DC Comics, la tendance est aux reboots : on reprend l'histoire de zéro pour donner à une nouvelle génération de lecteurs de comics un aperçu de tous ses personnages vieux de quelques décennies pour certain-e-s. Voilà comment se présente le volume 1 de Batgirl reboot : un résumé de qui est Barbara Gordon, les nombreuses équipes avec qui elle s'est associée, et enfin un rappel de son passé en fauteuil roulant.

Batgirl


La première chose qui attire dans le comic est le dessin. Dynamique, vif. Le design de Batgirl a beaucoup fait parler de lui à l'époque de son apparition offrant une tenue bien plus aérodynamique pour la jeune femme. Dans ce volume donc, Barbara Gordon n'est plus en fauteuil roulant. Génie de l'informatique, elle travaille dans une université sur sa thèse qui consiste à étudier l'impressionnante mémoire de son cerveau. C'est une des premières particularités de Batgirl, cette mémoire qui lui permet de se souvenir de tout et de n'importe qui même s'il s'agit de quelqu'un croisé à une fête. Son travail le jour n'interfère par pour autant avec son travail de nuit pendant laquelle la jeune femme enfile sa tenue pour combattre le crime dans son quartier.

L'histoire commence par des vols de matériels informatique, notamment de son ordinateur de thèse ce qui commence mal pour elle.

Un premier volume sans prises de risques

À l'instar d'un Miss Marvel ou d'un Spider Gwen, Batgirl est de ces nouvelles séries mettant en avant une héroïne au caractère bien trempé et qui doit balancer entre sa vie privée et son identité secrète. Cependant à mon sens, ce premier volume ne convainct pas autant que Miss Marvel par exemple, où l'accent est mis sur les origines de Kamala, ce qui offrait un vent de fraîcheur pour l'univers des comics. Batgirl le personnage demeure ce qu'il y a de meilleur dans Batgirl le comics, mais l'histoire ne possède pas des enjeux auxquels on a envie de s'attacher.

Les personnages secondaires demeurent intéressants, gros pouce en haut pour les nombreux personnages féminins et la diversité de ces dernières. Malheureusement certaines font partie du passé de Batgirl et il n'en reste pas moins que même s'ils vous sont résumés dans les premières pages du volume, vous ne comprendrez pas les réactions de certaines à son égard. Il ne s'agit là sans doute que d'une tare des univers de comics où il faut parfois avoir lu quinze séries pour comprendre un tome. Mais il s'agit d'un reboot dans ce cas : même en admettant que Barbara Gordon ait été paralysée dans le passé et qu'elle ait réussi à se soigner, il apparaît difficile de comprendre des histoires de trahison entre elle et son ancien groupe de justicières.

En plus de cela, les enjeux de la trame principale restent très classiques. Cas typique des premiers volumes dans un comics où l'on vous présente le personnage et ses capacités : la chose était pareillement faite dans Miss Marvel mais nous offrait un peu plus à ronger avec le combat intérieur entre son envie de devenir quelqu'un d'admirable et ses valeurs familiales. Barbara Gordon reste au final plus intéressante à comprendre et à suivre que Batgirl qui se comporte parfois de manière très manichéenne.

Pour résumer, on appréciera le girl power de la série, le dessin magnifique aux expressions dignes d'un film d'animation, mais on passera sur la présentation très basique d'un volume qui démarre avec peu d'enjeux. A voir ce que donnera le tome 2.

Par Jun le 17/03/2016 à 15:57 - Laisser un commentaire

    Partagez cet article !

Oh hi Jun!

Ici à la Boite A Cinglées, on aime les gens. Enfin, plutôt de loin et pas trop souvent, mais dans l'ensemble ça va. En tout cas on aime bien leur Raconter nos vies conseiller des trucs, si possible au moyen d'articles longs, mais subtils et plein d'humour (je me jette des fleurs pour montrer l'exemple vous pouvez faire pareil).

Et de temps à autre, telle la flamme démente d'une bougie tremblotant dans l'obscurité d'un cerveau atteint de folie, la Boite A Cinglées attire d'autres esprits un peu atteints éclairés, qui sans y prendre garde se mettent à trainer de plus en plus souvent dans les recoins obscurs du blog, puis à lire des articles seuls chez eux et le cache à leur proches et du jour au lendemain finissent par en écrire eux-même.

Et c'est avec cette touchante introduction que j'en viens à vous présenter ma chère complice Jun (que les habitués connaissent aussi sous le nom de JunkyClo), chère à mon coeur car j'ai partagé avec elle bien des aventures (notamment des projets informatiques et des cosplays my little pony, toutes choses qui créent des liens certes étranges mais indestructibles). Jun est sympa, Jun aime écrire et Jun aime les bonnes choses de la vie, c'est pourquoi elle a eu la gentillesse d'ajouter son nom à la liste des auteurs qui sévissent sur la Boite A Cinglées (la portant au nombre de deux, ce qui est quelque peu le début de la gloire ai-je bien envie de dire). Vous verrez donc à l'avenir fleurir par ici quelques petits articles mitonnés par elle avec amour et savoir-faire. Profitez en bien et faite-lui des calins en retour (ou filez lui des Pépito, c'est bien aussi).

Ho hi Jun


Par Neko le 08/03/2016 à 15:37 - Laisser un commentaire

    Partagez cet article !