Divagations en tout genre

I always know who you are, I just sometimes not recognise you

- Pr. Xavier

J'ai décidé de reprendre les critiques de film sur le blog. Basiquement, parceque j'aime les films (je l'ai déjà précisé) (plusieurs fois) (beaucoup). Aussi parce que ça me fait de la peine de pas garder une trace de ce que j'ai regardé et de ce que j'en ai pensé. Idéalement j'ai pour projet d'en faire des vidéos youtube, mais comme ça me prend minimum un mois pour produire 5 minutes de vidéos, c'est délicat pour l'instant de suivre le rythme.

Bref pour l'instant, c'est donc blablatage. Et pour aujourd'hui ce sera : Logan (quel joli prénom).

Logan est un film s'inscrivant la franchise X-men. Alors cette franchise est connue pour être la plus bordélique, perso j'ai renoncé, comme beaucoup de gens, à comprendre quel film se passe quand et fait partie de la time line ou pas ou en partie, bref,c'est le bordel (et je n'entrerais pas dans le détail des débats sans fin sur quel film est bien et quel film est une insulte à l’être humain, il y a déjà eu des morts sur le sujet).

J'ajouterais en précisant que de base je suis pas du tout film de super-héros, j'en ai vu quelques-uns par hasard trainée par des amis ('"amis"), mais bref c'est un autre débat. Cependant j'ai toujours quelques liens affectifs pour la saga x-men, suite aux deux premiers (le temps où on faisait des films de super-héros correct et qu'on ne se contentait pas de balancer de la guimauve iophilisée a de pauvres spectateurs simplement en quête de films regardables et d'un peu de qualité -

La direction du blog a envoyé la narratrice en maison de repos afin de la calmer suite à ce terrible trigger et éviter une guerre. Nous nous excusons pour cette interruption.

Hem bref. Logan donc.


concert

L'histoire se déroule en 2029, futur proche. Nous retrouvons Wolverine qui a pris un sacré coup de vieux, du blanc dans les cheveux, un air fatigué, et en plus il semble que ses pouvoirs de guérison soit moins efficaces qu'auparavant. De plus il est tient une sacré déprime, buvant comme un trou et fixant les étendues désertiques autour d'un air morne et désabusé, on pourrait le caster dans un film français qu'il ne ferait pas tache. Déjà ça s'annonce mal parce que le mec a quand même été obligé de tuer son intérêt amoureux dans la troisième film et il gérait quand même mieux que là. Quelques éléments de background subtilement intégré nous apprennent qu'il n'y a mystérieusement plus de mutants depuis quelques années et que ceux qui étaient là avant on en partie disparus. Effectivement de notre coté on en voit pas beaucoup à part Wolverine, un mutant albinos inconnu au bataillon et le professeur Xavier, qui a pris un sacré coup de vieux également. De manière générale, l'ambiance est pas trop trop à la rigolade.


concert

*Musique d'accordéon*


Suite à diverses péripéties, Logan se retrouve à entrer en contact avec une infirmière mexicaine apparemment en cavale, qui veut lui filer une mission, escorter la gamine qui l'accompagne dans une planque quelque part près du Canada.

Je ne vous spoile pas vraiment si vous avez lu la bande annonce, la gamine en question se révèle être une jeune mutante surentraînée au combat, ayant de mystérieux liens avec papi Logan, qui se voit donc obligé de l'embarquer, ainsi que le professeur Xavier, pour essayer de trouver l'endroit où elle pourra être en sécurité.

Alors vous l'aurez peut-être remarqué avec ce bref résumé, avec ce film on est pas spécialement en train de sortir les chapeaux pour danser la lambada. Le ton est beaucoup plus sombre et torturé, et tranche nettement avec ce qui se fait habituellement sur les franchises de super-héros. Ce changement de ton se voyait déjà dans la bande annonce, petit morceau de bravoure passé sur une musique de Johnny Cash, et le film continue effectivement sur cette voie là. Pas de combat chorégraphié à base de punchline comique, ici on parle de sujet sérieux et il se passe pas que des trucs positifs (non, clairement pas).

Bien sur il y a des enjeux tournant autour des mutants eux-même, notamment leur disparition mystérieuse, ce qu'il va advenir d'eux, et les agissements de cette mystérieuse agence qui a l'air d’élever des enfants mutants.

Mais la plupart des sujets traités tout au long du film sont beaucoup plus profond et pas exclusivement liés à l'univers des mutants. On y parle de vieillesse, de maladie, de relations familiale et de loyauté, d'éthique et de transmission, même de racisme et d'écologie. Je dis "pas exclusivement lié au monde des x-mens" mais ne vous méprenez pas, je trouve ça tout simplement génial de ce servir de cet univers pour traiter de tous ces thèmes. On suit des personnages que l'on connait depuis des années et auxquels on s'est attachés, et les voir se dépêtrer devant toutes ces réalités difficiles rend le tout beaucoup plus touchant et percutant.

En parlant des personnages ceux-ci sont extrêmement bien traités également. Les personnages secondaires comme les deux antagonistes, l'infirmière ou le mutant albinos manquent peut-être un peu de développement, mais on peut considérer que c'est un choix du film d'essayer de faire efficace et de se concentrer sur les persos principaux, et ça ne les empêche pas d'avoir tout de même des traits de caractères définis et suffisamment de background pour qu'on s'y attache. Quand aux personnages principaux, Le professeur Xavier, Logan et la jeune Laura, ils sont tous extrêmement bien traités et touchant. On empathise avec ce qui leur arrive, on prend le temps de suivre leurs relations et la façon dont elles évoluent, de voir qu'elles sont leur faiblesses, bref c'est du travail au petits oignons, sans compter qu'ils sont tous extrêmement bien joués. Même la gamine est parfaitement juste et, soyons honnête, son personnage est totalement cool.


concert

Fuck yeah


Je pense que le sujet traité pour ce film a été très bien choisi si l'on considère qu'il s'agit de la fin d'un cycle (les futurs films x-men étant censés mettr en avant d'autres acteurs et personnages), l'au-revoir à ces personnages que l'on suit depuis presque 15 ans ce qu'il faut d'émotion et de sérieux, et on ne peut qu'être heureux de les quitter sur une histoire si réussi, même si c'est les larmes aux yeux.

Par Neko le 26/03/2017 à 20:30 - Laisser un commentaire

    Partagez cet article !